Le sionisme : une névrose

Un esprit bien fait est tout disposé à reconnaître ses erreurs, à admettre, à débattre. C’est ainsi qu’on progresse, tous les jours. Un esprit fermé à la discussion, bloqué par des dogmes est suspect, voir malade.
Ainsi, on remarque qu’il est impossible d’avoir une discussion harmonieuse avec un sioniste.
Ce « sionisme » est d’ailleurs une curieuse chose. Herzl voulait un état pour les gens de religion juive (de « râce juive », comme on disait à l’époque).. maintenant que c’est fait, on ne devrait plus entendre parler de ce mouvement politique, pourtant, il n’a jamais fait couler tant d’encre et de sang que depuis qu’il ne se justifie plus !

Analysons ici, ce syndrome caca-nerveux judéo-sioniste

Les juifs, judéo-sionistes, seraient hyper créatifs, d’intelligence hors pair.. alors, comment ces gens s’avèrent t-ils incapables de remette hônnetement en question des promesses divines qui ont plus de 4000 ans ? remettre en question des textes, qui, comme tous les textes anciens tiennent plus de la fable enrubannée que de la rigueur scientifique; incapable de parler de tout ça.
Pour ne pas tomber dans ce piège qu’est la raison, ils font barrage à toute forme de saine discussion pour légitimer leurs sombres salades; allant jusqu’à sécréter l’hystérie comme l’escargot sa coquille.

On l’ignore, mais nombre de politiciens de haut rang, en Israël, sont de bons clients de la psychiatrie.

Sur LHDDT (le meilleur blogue de la Planette avec jewwatch.com, à consommer tous deux, sans modération), on a écrit plusieurs fois sur une thème : le syndrome sioniste ; le (néo ou post) sionisme vu comme une maladie. Opportunément, un aimable bloggeure – un tantinet hystérique, nous donne matière à analyse, se prête volontiers à l’examen. Peu importe ses noms ou pseudo.. il traine, même pas masqué sur FDS.. un « bon français » comme vous et moi en somme ..

On me reprochera que le sujet (l’individu observé) est mal choisi car excessif.. d’un équilibre mental suspect, mais il n’en est rien. Ce sujet correspond en somme, à une « bonne moyenne ».

On sait bien que tout engagement dogmatique est suspect, puisque – par définition – l’analyse objective est interdite par ce dogme. Le dogme, c’est un passe droit qui permet même la mauvaise foi puisqu’on est pas forcé d’expliquer l’inexplicable.
C’est ce qui résulte de tentatives d’échanges avec un intégriste, un nazi, islamiste ou sioniste : on ne peut pas débattre sans tomber à court terme dans l’irrationnel, voir les insultes.

  • Un nazillon trouve son terrain dans une xénophobie « excessive » sans logique.
  • Un islamiste est parfois un fou mais plus souvent, un simple résistant poussé à bout par les humiliations (1).
  • Un intégriste sioniste (pléonasme évident) est un intoxiqué qui ne peut trouver son équilibre seul; il le trouve dans un crédo mystico-politique, est convaincu appartenir à la Race Supérieure comme d’autres espéraient dans l’arien, exactement comme le français blanc délaissé dans sa banlieue se tourne vers un Grand Frère, se met à l’imiter – se donnant l’impression d’appartenir à une confrérie, une secte, une engeance.. Jugez par exemple, du comportement de ce jeune juifs israélien; c’en est presque une caricature – ici, la courte :


     

    Ici, la version longue, dans son contexte. Elle montre bien l’hystérie dans tous les milieux, presse, chanson, médias.. la fille se met même à pleurer à la seule évocation d’«Israël » !

    Cette excellent vidéo a été soulignée par FuturQuantique qu’on peut consommer aussi sans modération.

    On nous abreuve des terroristes islamistes (1), mais là, tout à coup, les deux « fléaux » tendent vers l’équilibre. On fini par se demander qui sont les plus dangereux : les porteurs de ceintures (cas isolés, ponctuels) ou les frapadingos des CRIF, LDJ, Avigdor Liberman, Tsahal, BETAR, TAGAR, ADL – organisés en « armées » … qui eux, œuvrent en permanence.

    (1) Assez justement, sauf que les « terroristes », depuis 1948 sont pour la plupart, des gens simples spoliés, volés, épurés ethniquement, aux familles saccagées.. qui, comme je le ferais dans les mêmes conditions, sortent leur tromblon quand on tente de les chasser de chez eux.

    L’analyse proposée porte sur une dizaine de réponses du bloggeur à 4 articles, elle est assez longue mais on peut la résumer ainsi : quand votre dialectique déplait à un sioniste, il vous traite de nazi.

    Le développement de cette thèse ..

    Un peu comme les anciens fumeurs sont les plus agressifs envers les fumeurs on a à faire dans cette analyse à un chrétien qui pense sioniste.. plus juif que juif en somme !

    Merci à ceux qui ont lu ces lignes.. c’est pénible, mais ça éclaire quand même certains mécanismes propres aux fanatismes; ça aide à « mieux comprendre » le III ème Reich, élargir notre champs de perception, mieux le comprendre au travers de la Bête Immonde qui est de retour.

    Robert Merle aurait pu écrire « La Mort est mon Métier II – le Retour, sous-titré : un sioniste est un nazi comme tout le monde » ..

    Ce concept défait l’idée que les nazis étaient des tarés, ou des monstres, ou des diables : ils étaient des hommes normaux. Terriblement normaux., c’est ce qu’en dit « De Lavengeancedelapelouse
    chômeur | 20H21 | 16/08/2010  »

    On pointe effectivement du doigt le nazisme (pas folichon, il est vrai) pour faire regarder le doigt plutôt que la Lune.. Hitler n’a fait qu’appliquer « soigneusement », mettre en pratique des théories bien vues à son époque ! mais dont on le charge lui seul pour nous défausser d’en être les théoriciens !

    Ça n’excuse pas le nazisme bien sur, mais le dire, c’est mieux..

    Dites-vous bien qu’en, 2010, ces gens, vous les croisez dans la rue, dans le bus !.. De temps à autre, à Saint-Paul ou quartier des Rosiers (Paris), on croise un gars arborant un t-shirt jaune frappé de la main de fer et de l’étoile de David du Betar.. sans que ça n’étonne personne.. marchez dans la rue avec une croix gammé pour voir !

    PHRASE DU JOUR (sur michelcollon)
    Mercredi, 10 Juin 2009 08:19

    Tsahal est une armée économe en vies humaines, adepte de la pureté des armes, armée non seulement ultra-sophistiquée mais profondément démocratique dont j’ai salué maintes fois la conduite en temps de guerre. Bernard-Henri Levy. Signataire de… l’Appel à la « raison » JCall
    Ben dis-donc, on ne doit pas regarder les mêmes chaines de télé !

    Une dernière note – Si les sionistes deviennent « nerveux », s’expriment comme on vient de le voir, c’est peut-être que la glorieuse « Guerre des 6 jours », c’est loin. Que la fuite d’ « israéliens » vers l’Europe et les US, n’est pas bon signe.. qu’au Liban, le Hezbollah a donné une fessée .. Que le massacre de Gaza 2008/2009 a mit du plomb dans l’idée qu’on se faisait de la grandeur d’Israël. On est « moins sur de soi« , le ciel du Grand Israël se couvre quelque peu, et le sionisme n’est peut être pas si invincible dans notre volonté de puissance.. L’opinion internationale se retourne doucement. Ça rend toujours agressif de savoir que d’autres risquent d’écrire l’Histoire.


  • 63 réponses à “Le sionisme : une névrose

    1. qu’Israël implose sous le poids de son péché !

    2. Merci pour cette « battle » fort instructive !

    3. Je suis à la fois pro-chinois, pro-russe, pro-américain, pro-européen…et anti-français , anti-africain et anti-moslem.
      Ah! si tous les peuples civilisés (au 1er rang Germains,Anglo-Saxons, Scandinaves, Slaves, Japonais et Chinois= Blancs d’Honneur), Juifs ashkénazes..au lieu de se tirer perpétuellement entre les pattes, pouvaient s’unir pour le plus grand bien de la Civilisation universelle! on peut toujours rêver!

    4. Mais bien sûr.
      Un néo-nazi qui nous explique que le sionisme est un danger aussi grave que le nazisme !

      idiot utile de l’Islam, bizzz

    5. non, c’est le Judaïsme qui est bien plus dangereux que le sionisme !

    6. tu as raison (nombreusement évoqué ici – cf Talmoude) mais la névrose se remarque mieux chez les sionistes car nombre ne sont pas pratiquants !
      Plutot que de taxer les gens de religion juive de névrosés (ce qu’ils sont pourtant pour le principal), je préfère la qualifier de secte.

    7. L’erreur serait de croire que le judaïsme et l’islam soient une religion comme la notre… ce qui est faux. Cela reviens à de la paresse intellectuelle que de dire, par exemple, que le Dieu chrétien et Allah c’est la même chose (ce que les gauchistes essayent de nous faire gober pour justifier la présence d’une gargouille avec inscription arabe sur une église).

      De toute façon l’aspect religieux n’est que détaille. Je ne crois pas que les racailles muzz aient lu le coran ou qu’ils fassent la prière 5 fois par jours tout comme il est fort probable que la majorité des juifs mondialiste soient en réalité que des athées incultes.

      Ce qui se ressemble se rassemble (comme une secte), voila tout. Religieux ou pas.

    8. « .. les racailles muzz aient lu le coran ou qu’ils fassent la prière 5 fois par jours tout comme il est fort probable que la majorité des juifs mondialiste soient en réalité que des athées incultes. »

      parfaitement d’accord.. je connais deux restos parisien (vieille France) où les juifs khazars sionistes (90 % des « juifs ») viennent se régaler de cochonneries !

    9. Qui a entendu parler du film LES AMOURS SECRETES,allez lire le synopsis,ça vaut la peine,c’est dingue!!!

    10. Et après ,ça fait des leçons de moral au monde entier depuis celle de 39 45 !!!

    11. La majorité des juifs mondialiste soient en réalité que des athées incultes ==> comment peut-on écrire des conneries pareilles ?

      Les athées d’origine juive (dont je suis)sont beaucoup plus cultivés (et pas seulement sur le plan religieux)que beaucoup de catholiques pratiquants de France qui ne connaissent rien à leur propre religion. C’est comme ça chez tous les minoritaires du monde, et en ce qui concerne les catholiques, leur manque de culture est hérité de l’époque glorieuse ou il était interdit à un laic de lire la Bible. Je connais des musulmans analphabètes qui connaissent et comprennent bien mieu leur propre religion qu’eux.

      Quant à ces juifs qui aiment la bonne cochonaille, en quoi ça devrait vous interpeller ? Si c’est assez bon pour vous c’est aussi bon pour eux, on dirait que vous y voyez la prueve d’un gros vice, c’est ridicule.

      Enfin le sionisme ce n’est rien d’autre qu’une forme parmi d’autres de nationalisme, pas plus con ni plus malhonnete que pour un Français d’aimer la France…. Le seul hic (je sais bien qu’il est de taille, mais avouez que la situation du Juif dans l’histoire est particulière)c’est que le sioniste a été obligé de faire le malheur d’un peuple pour s’installer dans sa terre. Vous pouvez constater à ma dernière phrase que je n’ai pas peur de dire ce qui est vrai !

      La meilleure réponse à ce probleme c’est ce que dit souvent Shimon Peres, au 21ème siècle la puissance d’un pays se mesure plus que jamais à sa créativité intellecturelle, pas aux km2 qu’il controle.

    12. •Un islamiste est parfois un fou mais plus souvent, un simple résistant poussé à bout par les humiliations ==>> là aussi c’est très excessif.

      Un islamiste, un vrai ? OK voyez l’équipe qui s’est fait le WTC le 11/09/2001, tous des fils à papas qui n’ont jamais connu d’humiliation. Ils ne résistaient pas pour défendre des convictions, non ils veulent juste nous enculer avec un Coran ! Et nous sommes tous visés mon cher, tous les Kouffars que nous sommes.

    13. Le sionisme est un cancer et n’importe qui qui appuie un cancer est un fou.

      Pour en revenir à Hitler, en 1933 la Une des journaux dont on ne parle plus, un mouvement de boycott mondial appelé par les juifs de toute la terre qui ont répondu avec fierté : Judea Declares War on Germany ….

      • Tout à fait fait exact. J’ai lu ça il n’y a pourtant que quelques mois.. Tirer la queue du lion que la cruche fini par casser ! Encore, dans l’est à Nancy : « Qui s’y frotte s’y pique » – on a le choix.

        Merci pour toutes infos.

    14. LE PACTE GERMANO-SIONISTE
      « Au début de 1935, un bateau rempli de passagers, à destination de Haïfa en Palestine, quitta le port allemand de Bremerhaven. Sa poupe portait son nom en lettres hébraïques: «Tel-Aviv», alors qu’un drapeau à croix gammée flottait en haut du mât. Et bien que le bateau était une propriété sioniste, son capitaine était un membre du Parti National-socialiste. De nombreuses années plus tard, un ancien passager du bateau appela cette association de symboles «une absurdité métaphysique». Absurde ou pas, il s’agit d’une facette d’un chapitre peu connu de l’histoire: la collaboration de grande ampleur entre le Sionisme et le Troisième Reich hitlérien. En coopération avec les autorités allemandes, les groupes sionistes organisèrent un réseau de quelques quarante camps et centres agricoles à travers l’Allemagne, où de futurs colons furent entraînés pour leurs nouvelles vies en Palestine. Bien que les lois de Nuremberg interdisaient aux Juifs d’utiliser le drapeau allemand, les Juifs se virent garantir le droit d’utiliser la bannière nationale juive, bleue et blanche. Le drapeau qui serait un jour adopté par l’Etat d’Israël flotta sur les camps et les centres sionistes dans l’Allemagne d’Hitler. A partir de 1937, la tendance se modifia toutefois notablement. En collaborant avec les Sionistes en vue d’une solution humaine et mutuellement désirable à un problème complexe, le Troisième Reich consentait à sacrifier des échanges extérieurs, à détériorer ses relations avec la Grande-Bretagne, et à mécontenter les Arabes. En effet, durant les années 30 aucune nation ne fit plus que l’Allemagne de Hitler en faveur des objectifs lointains des Sionistes juifs. »

      Quand on découvre ça, on se rend compte de la puissance de la propagande.

      • Sympa..

        il y a aussi quelques ref sur cette « collaboration », moins détaillées toutefois. Pour être crédible et « irréprochable », par ces temps-ci.. si tu avais quelques liens. Je cherche de mon côté.

        Ts mes voeux @clusiau.

    15. Bonne Année à toi aussi et bonne continuation avec ton blog.

      Voici l’info avec le lien. Salut.

      LE PACTE GERMANO-SIONISTE
      Auteur: Jean-Claude VALLA
      Editions: La Librairie Nationale
      Collection: Les Cahiers Libres d’Histoire (N° 4)

      En vente sur le net pour 12 euros.

    16. Il me semble qu’il y avait une compagnie uniquement composée de Juifs, genre SS. Et qui défilait en bleu aux côtés des autres armées.

    17. Salut & merci @blh .. je vais zieuter tout ça

    18. Pour les sinophiles, j’ai placé une vidéo où le Lac des cygnes est en pleine effervescence 😉

      • oui, j’ai vu – merci pour eux.. je vais ré-essayer de m’inscrire. C’est plutôt pour toi.. je trouve ça chiant et n’y voit aucune utilisé 😉
        Sitôt dit.. semble plus y avoir de patte blanche ..

    19. A propos du pacte germano-sioniste (les accords de Haavara), on a aussi un bon résumé de l’affaire dans « Hitler ou Juda : un second procès de Nuremberg » de l’écrivain Saint-Loup. Il s’agissait d’encourager l’émigration juive, mais encore fait-il préciser qu’Heinrich Himmler (et les nationaux-socialistes en général, qui ont refusé les propositions d’alliance du groupe Stern, par exemple) n’était pas favorable à l’établissement d’un état juif en Palestine : http://le-projet-juif.com/?p=3837

      Quant aux « Soldats Juifs d’Hitler », il faut lire le livre de Bryan Rigg sur le sujet. Il s’agissait en fait de Mischling (demi-juifs ou quart-de-juifs) qui ont été autorisés à rester dans la Wermacht tant en raison de leur bravoure au combat que de l’opposition des militaires aux mesures visant à « purifier » l’armée. Il faut savoir que même des métis Négro-allemands (nés de ce que l’on appelle la « honte noire », c’est à dire les viols de femmes allemandes par des soldats Noirs Américains lors de la première guerre mondiale) combattirent dans la Wermacht.

      Quant aux musulmans, s’il y eut trois divisions Waffen SS musulmanes, elles étaient bosniaques et albanaise, donc Européennes. Il y eut aussi des volontaires dans la Waffen SS non endivisionnés et dans la Wermacht venus de régions musulmanes de l’URSS et du monde arabe. Globalement, tant en terme de discipline que de prouesses militaires, les résultats furent très mitigés.

      • Nickel toutes ces références.. c’est souvent dans les détails qu’on comprend le fond des choses.

        Tu l’as peut-être noté : ici, on s’en tient aux precepts modernes de l’ADN : les races n’existent pas. C’est un raccourcis bien sur, mais il évite de tomber sous le coup d’anti-sémitisme puisqu’on s’attaque au sionisme et pas aux « gens de religion juive ».
        Notre but étant de mettre en avant le panel de la crapulerie sioniste, les puissances d’argent prêtes à sacrifier quelques 6 milliards (! on ne nous reprochera pas de faire du Faurisson) de « juifs » ordinaires pour réaliser cet « état juif ».

    20. Pendant combien de temps les non comprenants vont ils ouvrir leurs bouches ?

      Que dire de l’hysterie nationaliste, puis raciste en europe ?
      500 ans de guerres de plus en plus acharnées et destructrices, depuis louis XIV, napoleon, napoleon II, la 1 ere guerre mondiale, la 2 eme guerre mondiale, que dire de cette hystérie européenne qui a couté combien de vies ?
      Entre 40 et 80 Millions de morts, plus ?

      • Vous vous rendez compte que vous êtes hors sujet, il n’est question de comparer ces choses (je vous invite volontiers à faire un papier là dessus). Le sujet est l’aveuglement des malades du dogme judéo-sioniste qui défraient si souvent la chronique actuelle, pas celle ne Napoléon II.

    21. Pour se faire un avis il faut avoir des points de comparaisons.

      Et le dogme franco-nationaliste, combien de morts ?

    22. Combien de morts pour installer un Etat français ?

      Combien de dogmes fameux, ou fumeux pour le justifier ?

      Nos ancêtres les gaullois ?

      La mission « civilisatrice » de la france ?

      Combien de siècle de guerres ?

      La derniere fois que les frontières françaises ont été redessinées c’est en 1945 !

      Aprés 500 ans de guerres, ente 40 et 80 Millions de morts sinon plus,
      le dogme hystero-nationaliste europeen l’emporte haut la main sur le « judeo-sionisme.

      sans conteste.

    23. yeshouroun,

      – Philippe Auguste, a donné les lettres de noblesses à la monarchie Française, aynat combattu à 1 contre 10 les armées étrangères qui menacaient le futur Royaume de France…

      – Y avait pas que des Gaulois, des Germains aussi, des Burgondes, des Austrogoths, des Francs, des … etc , non ?

      – Renier certaines oeuvres de la France au cours des siècles passés est assez difficile à tenir, sauf à se dire bobo-gauchio… j’en passe et j’en oublie. ( votre cas ? )

      – La France redessinée en 45 ? Ah bon ? Y avait eu quoi, avant ? 🙂

      – Entre 40 et 80 millions de morts ? Pas moyen d’être un peu plus précis ?
      je dirai plus volontiers 200 000 000. Quant à les ressourcer chez les bons et les méchants, ceci est une autre histoire, dirait encore le FM Kipling ;o)

    24. En 1945 les frontières françaises : alsace-lorraine et la frontière franco italienne furent redéfinies.

      Je ne peux que me répéter :

      Aprés 500 ans de guerres, ente 40 et 80 Millions de morts sinon plus,
      le dogme hystero-nationaliste europeen l’emporte haut la main sur le « judeo-sionisme.

      sans conteste.

      (cela ne concerne pas que la france mais l’europe dans son hystérie nationale-coloniale, qui pour les massacres et autres abominations est sans conteste loin devant le « judeo-sionisme »).

      • Eh bien à ces époques où l’Europe conservait sa souveraineté, je demande à voir quel était le rôle des conseillers judéo-sionistes des rois, de même que le commerce triangulaire (esclavage transatlantique) doit énormément à la logistique juive comme on commence à l’avouer.
        On a tenté de faire disparaître(!) la participation juive à ce sombre commerce, pour mieux accabler les Européens, or il s’avère que des juifs y tenaient bien souvent un rôle central. La manoeuvre est donc culottée, et même crapuleuse.

        A partir de là, quand on veut trop vite disculper le monde juif, et dans le même temps diaboliser d’autres, je dis toujours :
        Hep là, je demande à voir quel était concrètement le rôle de ces juifs qu’on veut arbitrairement exfiltrer sous mes yeux.

        Exemple:

      • ah oui, Youpin ! et les 100 millions ou plus de morts de l’iidéologie judéo-bolchévique !

    25. Distinguer la valeur des peuples seulement par le décompte des morts est surement nécessaire, mais pas suffisant : tuer un bb dans le ventre de sa mère est surement plus abominable que de défoncer son ennemi à grands coups d’épées ou d’envoyer des bombes par centaines de milliers de tonnes
      sur des villes qui n’en pouvaient mais. Les idées tuent plus surement que les armes les plus perfectionnées.

    26. les religieux sont des racistes!

    27. A propos de l’holocauste: un petit mot ici ( je pense en faire d’autres)

    28. Le plus cocasse, c’est quand on se penche sur ce que Theodor Hertzl pensais des juifs… ça en bouche un coin ( déconcertant, comme tout regard un peu attentif sur la question juive, ça finit toujours par révéler un grand n’importe quoi, laborieusement enfoui sous des réécritures successives!) :

      • Merci @adsl..

        1) Je vous comprend bien et merci de cette vidéo.. De toutes ces « réécritures successives », il reste les faits.
        Que Herlz ait évolué, changé.. sans doute.
        Pour ma part : âgé de 16, 17 ans, j’apprenais phonétique et par coeur Hava Naguilla .. tout le monde chemine vers « sa » vérité et une succession de clichés ne dédouane pas forcement.. Hitler lançait peut-être du pain noir aux pigeons qui sait ?

        2) Vous le noterez en parcourant les lignes de LHDDT : nul trace d’antisémitisme, si ce n’est parfois des coups de gueules ou moqueries où les « juifs » ne sont pas les seuls « boucs émissaires ».. Sarko, Bush en sont d’autres qui se sont prêtés involontairement à ces coups de gueule.
        Si « juif » est une religion, elle ne vaut pas mieux, pas moins, pas pire que les autres et chacun est libre dans sa tête, mais les outils géostratégiques c’est autre chose et toute forme de colonialisme a des côtés répugnants, surtout quand certains se croient supérieurs comme se croyaient supérieurs les aryens..

        Ici, la couleur est anti sioniste tant que le sionisme nous donnera envie de vomir, mais il va de soi qu’on ne veut clouer personne contre une porte. On est prêt à débattre avec tout interlocuteur qui aurait un discours non dogmatique (fermé, sans quoi, à quoi servirait d’échanger des idées)

        Et, s’il était question de « raser Israël », se serait aussi idiot et injuste que de raser la Palestine.. le sionisme, du début du siècle aux années 30 a « acheté » légitimement des hectares de Palestine. Ce qui serait légitime (quelques soient d’ailleurs les origines hébraïques ou khazars), ce serait de vivre en bonne intelligence , sans arrière pensée d’un mirage comme le Grand Israël qui ne tient debout qu’à cause d’un mauvais bestseller.

        • 1 pour 1)
          Si j’ai bon souvenir (mais sans être expert de sa bio), Hertzl n’a pas spécialement évolué sur sa vision navrée des siens. Sa vision tendait vers un grand remontage de bretelle, visant à offrir un destin équivalent à celui que de leur côté les nazi proposeront aux peuples allemands: cette sorte de fantasme maçonnique de « l’homme nouveau », reconfiguré et perfectionné comme l’on rhabille son Big Jim ou sa Barbie. Mépris tyrannique de son concitoyen « faible » qui doit laisser place à un nouveau modèle fort.
          Du reste, nombre d’observations mènent régulièrement à s’exclamer: eh mais le sionisme est antisémite! Ce qui recouvre je crois en effet une vérité subtile, qui ne devrait plus surprendre, mais à force, être explorée comme telle.

          2 pour 2)
          Tout à fait partisan de l’esprit de discernement et de modération.
          Là où cependant la réalité est complexe, et même compliquée, c’est que le « mot » juif contient tellement de nitroglycérine qu’on se retrouve tôt ou tard ( et même bien vite ) accusé de l’avoir mobilisé sans assez de précautions.
          Cette forte dose de nitroglycérine n’a pas tant été « déposée sur » le mot qu’elle n’est fondamentalement inscrite dans les travers que s’autorise tout un versant de cette culture.

          Le cheminement de Onfray face à la question

          Ces 2 vidéos font partie d’une série assez intéressante/instructive intitulée « juin 2012 » que tu connais peut-être déjà

    29. Je vois qu’on est de même Cuisine à Jupiter, de même culture.. on s’est peut-être croisé chez E&R (je parle de la Main d’Or). Je n’ai pas renouvelé ma carte quand Alain a viré Marc George..

      « Juif » est effectivement le piège.. Quelles que soient nos sensibilités (des amis n’aime pas les .. comme on aime pas les chtis ou les spaguetts – c’est plus grande-gueule-bon-enfant que « raciste ») ici, on s’en sort en attestant que 95% des juifs ne sont pas sémites, mais des khazars « blancs » convertis au judaïsme (Shlomo Sand, Arthur Koestler). En évacuant de la sorte, on cloue souvent le bec aux dogmateux. et nous laisse plus tranquillement vomir les exactions israéliennes.

      Merci pour le temps que t’ont coûtés ces videos sympas ..
      Alain a son caractère – un peu con-con si on regrette son manque d’envergure politique politicienne, mais il faut lui reconnaître sa puissance d’analyse et surtout sa clarté – ingrédient trop rare quand on se frotte à des types cultivés, mais de culture marxiste.

      Je me qualifie de rouge/brun plutôt brun mais sans rien contre les musulmans tant qu’ils restent chez eux; hors les cartes d’identités distribuées du temps de l’Algérie française – ces CI, on ne va pas les reprocher et pour cause.

      • Je dois dire que je suis assez peu réceptif à la voiE politique. Elle a en tant que telle quelque chose de biaisé ( un peu comme le mot « juif », finalement…). Je crois donc primordial de s’arrêter sur ce préalable. Il y a en la politisation un parti pris de l’artificiel, du systémisé, qui en soi mène selon moi dans le mur : juste plus ou moins rapidement.
        Je crois que c’est pour surmonter ce travers qu’a commencé à être explorée une notion du type « politique de civilisation ».
        Je crois que c’est pour surmonter ce travers également que se sont constitués les extrémismes et les radicalismes politiques; et donc je les perçois comme un effet de fuite en avant. Le problème est au-dessus de la politique (qui est devenue une oeillère du monde actuel) or la politique tend à se voir comme une fin en soi, tout juste vouée à s’auto-configurer.
        Je crains de ne pouvoir être plus précis à l’improviste comme ça, mais en un mot, la politique relève d’une certaine gestion du temporel, mais s’avère vaine si elle ne s’inscrit pas dans une intelligence spirituelle. En ce sens il y a de fait autorité spirituelle. ( c’est certainement la préoccupation sous-jacente des rouge-brun, mais elle est piégée par la sécularisation qui jeta le bébé avec l’eau du bain )
        Et comme la nature a horreur du vide, le vide spirituel concrètement ça a les traits du satanisme. Et vice versa, le satanisme encourage la précarisation du champ spirituel. (j’ai d’ailleurs trouvé salutaire de voir que Soral commence à percevoir ça)

        A ce propos…

        Ton résumé de Soral est excellent oui. Sa volonté d’existence « politicienne » (et ses rêves de grandeur un peu trop pubères, on a tous nos faiblesses) corrompt la justesse de sa démarche. L’excellentissime Dieudonné a le même problème d’ « incarnation politique » : faut-il remarquer que l’un des meilleurs comédiens de France (car il n’est pas seulement le plus grand humouriste français) est loin en-dessous du jeu sarkozien lorsqu’il s’agit de prendre des accents de campagne ?
        Les deux (Soral et Mballa) ne savent pas quelle est leur puissance à ne pas se frotter frontalement aux bassesses politiciennes. Le politicien semble minuscule « à côté » d’eux, mais retrouve tout son pouvoir « face » à eux, sur son médiocre terrain. ( ceci-dit ils ont raison d’essayer, mais qu’ils en tirent bien les enseignements…)
        Le mot « shoananasss » est une puissante désacralisation du shoah-business, il rompt l’hypnose dans l’oeuf.

        Si je vivais vers Paris on se serait certainement croisés sous le chapiteau de Dieudonné oui. Ou à une conf de Soral, à qui j’adresse aussi tes bémols mais dont je félicite la disposition à toujours évoluer dans le bon sens ( comme Kemi Seba… ).

        ( le coup des khazar, 95% (!), est malheureusement caractéristique du foutoir/foutage-de-gueule que l’on découvre systématiquement dès qu’on creuse quoi que ce soit concernant la question juive. J’imagine que la religion juive s’est sans doute constituée à l’origine pour résorber ce travers culturel, le recadrer, et qu’elle n’a finalement pu faire mieux que l’héberger ou l’accompagner tant il est tenace… )

        • 1) Moi non plus, je n’ai aucun espoir dans cette « politique » droit dans le mur, mais il faut bien causer du temps qui passe (mal).

          2) Exactement Idem réflexions Alain/Dieudo ..

          3) « si elle ne s’inscrit pas dans une intelligence spirituelle »

          la grande question qui réclamerait bien 5 tomes !

          « De l’effondrement calculé des valeurs » mais que mettre à la place ?

          J’ai mon éthique bien qu’elle se soit pas cristallisée dans une divinité.
          Devrait-on tricher pascalien avec Dieu ?
          Ainsi, je suis « non pourvu de dieu ».. ce qui ne m’empêche pas de peser le bien conte le mal – même s’il ne sont pas codifiés (1). Devenu athée me retire une épine de choisir un dieu parmi d’autres, toujours antinomiques ..
          Mais il est vrai que dégager une ligne de conduit formelle sans canevas pré-établi n’est pas évident. Même Auguste Conte n’y était pas arrivé.. passé son positivisme, il n’avait rien trouvé de mieux que de rebâtir une « église ».
          manque t-il quelque chose aux athées ? Sans doute, mais certainement pas un dieu.
          Ça reste à faire 😉

          (1) Est-ce un mal qu’ils ne le soient pas dans le fond : d’un mal à certains naît parfois le bien pour le plus grand nombre.

        • Eh oui, en effet « la grande question qui réclamerait bien 5 tomes ! »

          …a priori

          …mais qui pourrait bien réserver des surprises à y regarder de plus près. Et une simplicité inattendue quoiqu’insaisissable.
          Les monothéismes ont cristallisé une vision littérale de ce que serait le Divin: un Monsieur assis très très haut. Et fait « à l’image de l’homme ». (oui, c’est dans cet ordre-là, réversible, que notre oreille l’entend ; et que les récits semblent le présenter, soi-disant colérique, jaloux, clanique/népotiste, etc)

          Mais si l’on rapproche les attributs de l’Eternel de ceux du Tao, on se rend compte que… ce sont les mêmes, d’attributs ( lire les quelques vers du Tao Te King ).
          Tiens tiens… :-l

          Donc ce qu’on entend comme du langage littéral (in Torah, Bible, Coran) est avant tout un langage symbolique? Le Tao s’attarderait-il davantage, lui, à décrire les ressorts de la cohérence spirituelle, une piste d’entrée vers une intelligence (et non un sentimentalisme ou un fanatisme) spirituel?
          Ô mais voilà peut-être déjà un bon début, faute de pouvoir poser 5 tomes ici… 😉

          Il y a là un début de quelque chose à laisser mijoter en soi, et qui en vient à évoluer non pas par l’effort encyclopédique, mais par une sorte de lente reConnaissance innée, qui petit à petit établit des ponts avec notre Raison. Si tu t’y intéresses un peu, sans acharnement, tu devrais constater tôt ou tard comme la ficelle suit un chemin ascendant. Etc.

          http://www.syti.net/TAO/Tao.html

          « J’ai mon éthique bien qu’elle se soit pas cristallisée dans une divinité. »

          …Oui, et le Tao insiste sur la Non Cristallisation en effet. Vois donc ce qu’il suggère, partant de là. Au début, on y « reConnais » par petits bouts, çà et là, parmi d’autres passages restés énigmatiques.
          Puis, bientôt, davantage s’y éclaire, en continuité des premiers bouts.
          Et normalement avec le temps on commence à se dire: eeeh, fortiche! D’où ils m’ont sorti ça les bougres il y a plusieurs siècles!!! Et là normalement, tout est déjà en bonne voiE…
          On commence même à subodorer où est « Dieu » dans tout ça… Patience… ( et sincérité! )

          😉

        • …dans le lien que j’ai proposé, bien cliquer sur Entrer, pour tomber là: http://www.syti.net/TAO/Tao1.html

      • Si tu veux connaitre des Juifs 100% Semites, c’est simple va faire un tour en israel du cote de Bersheeva pas exemple. si tu arrives a faire la difference entre 1 Juif Mizrahi, un arabes israelien Chretien, un Druze et un Samaritain, je te dis bravo!
        Personnellement moi qui suis un Marocain Juif je n’y arrive pas!

    30. @blh..

      au fait : ton

      « blh dit :
      février 2, 2011 à 9:49 (Modifier)
      Aussi:

      m’était passé à l’as !

      Merci..
      Comme toi, moi aussi, j’aime bien la grosse caisse 😉 Ça réveille.

    31. @adsl

      « adsl dit :
      juillet 16, 2012 à 1:54 (Modifier)
      Eh oui, en effet « la grande question qui réclamerait bien 5 tomes ! » »

      Tu n’es pas sans avoir remarque qu’ici, on a vécu 7 ans en Chine (avons une vision non accidentale), on cause le chinois à l’occasion (1) et somme bien sur tombé dans le daoïsme comme l’appelle l’ami @Liang (chino-français, marié aussi au Tao et à une bretonne).

      Le shintoïsme ou shinto (神道, shintō?, littéralement « la voie des dieux » ou « la voie du divin ») est une religion qu’il est difficile de faire rentrer dans des catégories. Elle mélange des éléments polythéistes et animistes. Il s’agit de la religion la plus ancienne du Japon et est particulièrement liée à sa mythologie. Le terme « shintō », lecture sino-japonaise, ou « kami no michi », est apparu pour différencier cette vieille religion du bouddhisme « importé » au Japon au ve siècle. Ses pratiquants seraient aujourd’hui plus de cent millions au Japon.

      L’ami @Blh aussi, qui est tombé dans le shitoisme hérité du taoïsme revu à la japonaise.. mais kif-kif, dans le fond. 神道 se dit shendao en chinois ..

      Tu n’as pas encore parcouru les 5800 feuilles de LH et on ne te le souhaite pas – où on évoque un peu tout ça.

      Bref, on a encore une foi (!) à tout à fait la même vision des choses.

      Merci pour ton lien.

      Mon Tao est parti de mes 25 ans, où j’ai frôlé le chan (qui est devenu le Zen au Japon), c’est une philosophie chinoise issue du bouddhisme – lui même une socio/philosophie a-thée (si on exclu les syncrétismes inévitables).

      .. puis dans le Tao, où j’ai découvert en particulier, que le Bien et le Mal (deux inventions chrétiennes) ne son pas codifiés, on pratique « son » bien contre son mal – si j’ose dire.

      Pour mon compte et mes interpretations, je suis presque obligé de considérer mon taoisme comme une religion du fait que je personnalise (en les « respectant ») les forces de la nature .. (pas spécialement l’écologie). Tu passeras sur mon charabia que tu comprendras à mi-mots.

      Voilà pour le principal.

      Une dernière réflexion : nous sommes de moins en mois seuls.. Passé la mode du five-o’clock-tea et son de son bouddhisme « à la tibétaine », si on perd de l’intérêt pour les religions théistes, on se tourne naturellement vers le Taoïsme du fait de la médiatisation de la Chine. Même a-thée, ça remet en place cette éthique, ces codes et codification qui nous manquerait.

      Fais nous une feuille sur ton taoïsme.. c’est d’autant plus intéressant que tu as/semble occidental – plutôt que de mettre ça dans les commentaires, puisque ce n’est pas un thème « sensible » 😉

      (1) Mon fils interprete le français, l’anglois, le chinois, l’arabe et le russe.

    32. Il faudra que je pense à te répondre…

      J’espère en tous cas que vous procédez d’ores et déjà à un « Observatoire de la pénétration sioniste en Chine », car il ne faudra pas s’étonner si au jour où les USA auront mis les 2 genoux à terre (idem pour l’Europe) la Chine soit déjà truffée d’ « Associations de l’Amitié Judéo-chinoise » 😉 … pour la suite on voit à peu près le scénario, un lobby qui n’existe pas jusqu’au jour il est en mesure de convoquer le gouvernement entier à des dîners fantômes. C’est qu’en général, à ce stade-là, la messe est dite…

      • Tu n’as par tort pour ce qui est de la Chine (qu’ici, on défend). Ce doit être @Paul-et-Mick qui soulignait ici que les entreprises chinoises sont déjà noyautées par Qui Vous Savez.. le yan appelle l’archent (adage de mon cru).
        Rien de nouveau d’autant que les Chinois, comme avec l’Afrique, ne comprenant rien à notre passé, n’ont pas nos réflexions, nos retenues métaphysiques.

      • Adsl dit juste..;depuis Hong-Kong, c’est sûrement déjà fait, mais qu’ils y aillent tous !

        • C’est chiant, mais les chinois n’ont bien sur pas notre malheureuse expérience des judéo-sionisme, n’en ont pas déféqué.
          Mais, si « la France est le pays le plus juif d’Europe », pour ce qui est de la Chine, il faudrait qu’ils s’arment de Viagra © kachère 😉

    33. On se fout de tout ça , les juifs sont plus intelligents, même plus que les chinois. Et ils gagneront toujours, même contre 2 milliards de muslims !!!!

    Laisser un commentaire

    Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

    Logo WordPress.com

    Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

    Image Twitter

    Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

    Photo Facebook

    Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

    Photo Google+

    Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

    Connexion à %s