Des hirondelles (qui l’eut cru), font (presque) le printemps

En attendant le solstice – Paris XI, XII° (pour les autres : je ne sais pas) :
Une douzaine d’arondes font les folles au dessus de mon immeuble.

Par deux fois, même arrondissements, à deux jours d’intervalle, j’ai vu deux corneilles le bec entre-ouvert assoiffée.
.. pas des corbeaux, ni des freux – les freux ont le bec plutôt gris, la corneille : franchement noir.

Conclusion : comme les abeilles au dessus de l’Opéra, les bestioles hirondelles et freux en ont marre de l’épandage d’insecticides à la cambrousse.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s