Vous devriez avoir honte !

si – comme moi, vous n’aviez jamais vu « Matrix », le premier de sa trilogie..

http://www.voirfilms.biz/matrix-OuFgJcXT.htm#filmPlayer

Bon, ya du bon et du moins bon.. en fait : vu de ces jours-ci, ça a pas mal vieilli : les filles qui courent contre les murs, sauf sexy, ça n’amuse plus. Et puis : à l’époque, il y avait encore des antennes sur les « téléphones cellulaires » 😉

Mais – soyons indulgent : ce n’est pas la faute à Les Wachowski si je ne mire sa pellicule qu’en 2017.

Par contre : l’idée qu’on est DANS la matrice, qu’on en fait partie, est assez forte.

Dans le fond : ne sommes-nous pas tous responsable de la merdre dans laquelle nous nous trouvons.
On bosse.. mais on est aussi « consommateur » de bagnoles, de cinoche, de vacances .. autant de trucs qui enrichissent les détenteurs du Système justement.
Collabo malgré moi.

Thomas A. Anderson (Keanu Reeves), un jeune informaticien connu dans le monde du hacking sous le pseudonyme de Neo5, est contacté via son ordinateur par ce qu’il pense être un groupe de hackers. Ils lui font découvrir que le monde dans lequel il vit n’est qu’un monde virtuel dans lequel les êtres humains sont gardés sous contrôle.

Morpheus (Laurence Fishburne), le capitaine du Nebuchadnezzar, contacte Néo et pense que celui-ci est l’Élu qui peut libérer les êtres humains du joug des machines et prendre le contrôle de la matrice (selon ses croyances et ses convictions).

Les humains n’ont donc pas conscience de la réalité et du « monde qu’on superpose à leur regard ».

« La Matrice est universelle. Elle est omniprésente. Elle est avec nous ici, en ce moment même. Tu la vois chaque fois que tu regardes par la fenêtre, ou lorsque tu allumes la télévision. Tu ressens sa présence, quand tu pars au travail, quand tu vas à l’église, ou quand tu paies tes factures. Elle est le monde, qu’on superpose à ton regard pour t’empêcher de voir la vérité. »

Plutôt que d’épiloguer, l’analyse Wiki est assez bien fichue.

Le malin génie de René Descartes. En effet, dans cette expérience de pensée, Descartes imagine que ses sens et ses visions ne sont pas réels, qu’un « malin génie » lui envoie de mauvaises informations. Cette expérience de pensée est modernisée par Hilary Putman, philosophe analytique américain : Le cerveau dans une cuve. La figure du malin génie y est remplacée par un ordinateur, le cerveau de Descartes est alors isolé de son corps et c’est l’ordinateur par le biais de câbles connectés directement au cerveau qui lui fait croire qu’il est en train d’agir, de sentir, de voir alors qu’il est inerte dans une cuve : exactement comme dans le scénario de Matrix -souvenez vous de la scène de réveil de Néo.

MATRIX évoque bien sur l’UFO, l’espace-temps. On trouve d’ailleurs – dans certaines vidéos didactiques sur la Relativité etc.. des clins d’oeil à MATRIX ! mais bon, depuis 1999, on a attesté de l’existence du boson de Higgs.

Bon ## après ça, on dira que je suis conspi chaque fois que je regarde la pyramide du billet vert !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s