BRRrrouu ! Ça fait peur, hein ?

Madame Marine Le Pen – présidente.. ça fout les chocottes, non ?

Marine Le Pen, Pascal Bruckner et Eric Brunet, ultimes remparts contre l’islamo-gauchisme

Ma vie au poste, le blog télé de Samuel Gontier

« L’hypothèse d’une victoire de Marine Le Pen est-elle désormais envisageable ? », interroge Laurent Delahousse au 20 heures de dimanche dernier — sur lequel je reviens, son sommaire n’étant pas seulement riche d’un hommage impressionniste à Xavier Beulin. Le présentateur développe : « Cette campagne pleine de rebondissements pourrait selon de plus en plus d’analystes profiter à Marine Le Pen. » Peut-être même que de plus en plus d’analystes pourraient profiter à Marine Le Pen, ça s’est déjà vu.

« Son socle électoral apparaît comme le plus stable, poursuit Laurent Delahousse. Mais peut-elle franchir ce plafond de verre qui jusqu’à aujourd’hui fige ses aspirations pour le second tour ? » Un plafond de verre qui fige des aspirations ? Le lyrisme delahoussien ferait presque oublier que l’expression « plafond de verre », à l’origine, s’applique à un groupe social discriminé (du fait de son genre, comme dans l’article du Wall Street Journal qui a popularisé l’expression, ou de sa religion, de son âge, de sa supposée race…) par « un réseau de pouvoir tacite, implicite, voire occulte, qui l’écarte d’un niveau de pouvoir auquel il pourrait prétendre » (Wikipedia). Les journalistes parlant de « plafond de verre » à propos du FN cautionnent donc sa posture de parti « anti-système » victime d’un complot de « l’establishment » qui l’empêche de gouverner la France en dépit de ses évidentes compétences.
« Les candidats ne le diront jamais eux-mêmes, pourtant, la question n’est plus taboue chez les politiques », commence l’enquête de France 2 avec des archives de Bruno Le Maire et Jean-Marc Ayrault certifiant que Marine Le Pen peut remporter la présidentielle. Ça fait peur. « Malgré les affaires qui touchent le Front national, la tendance dans les sondages est de plus en plus nette. » Si la tendance de plus en plus nette des sondages s’accorde avec de plus en plus d’analystes, ce n’est plus une tendance, c’est une évidence. La journaliste exhibe un graphique sur lequel l’écart « se resserre depuis deux semaines » entre Marine Le Pen et ses adversaires au second tour, Emmanuel Macron ou François Fillon.

L’enquête donne ensuite la parole à une représentante des fameux analystes, Caroline Fourest. « Tous les scénarios sont possible y compris la victoire de Marine Le Pen, assure l’experte. Tout la porte : les attentats, les violences, la fragilité des autres candidats. » Et l’interdiction des femmes dans les cafés de Sevran, maintes fois rappelée par David Pujadas ou Ruth Elkrief, confirmée par l’analyste de Marianne mais niée par Benoît Hamon…

Suite, pas fin : http://television.telerama.fr/television/marine-le-pen-pascal-bruckner-et-eric-brunet-ultimes-remparts-contre-l-islamo-gauchisme,154496.php

Merci à Télérama pour le lien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s