Jamais contente

Cela va faire dix ans que Madame B, une nord-coréenne, s’est échappée de la contrée de Kim Jong-Un dans l’espoir de trouver un petit boulot en Chine afin d’aider sa famille. Sauf qu’à peine la frontière passée, elle a été vendue à un paysan chinois trop pauvre pour attirer la gente féminine locale. Loin de se démoraliser, elle s’est vite mise à trafiquer. Un peu paysanne, un peu maquerelle, un peu trafiquante de drogue, la jeune mère de famille d’alors est devenue une vraie experte pour envoyer d’autres clandestins en Corée du Sud, là où ils pourront jouir d’un statut de réfugiés. Elle décide à son tour d’entamer un dangereux voyage clandestin pour rejoindre ses enfants qu’elle a déjà fait passer en Corée du Sud…

C’est un court-métrage récompensé, vous pouvez le voir au Caméo, à Nancy – mais là où ça me fait bien rigoler, c’est que – devenue bistrotière en banlieue de Séoul « libre » elle râle car les Sud-coréens sont racistes nord-coréens !

Comme quoi : passées les sirènes atlantistes, on est jamais si bien que « chez soi » non ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s