La réalité serait toujours virtuelle ? Vas savoir ~~

Neurosciences. Hallucinations : comment notre cerveau invente la réalité qui nous entoure

[Un médecin « malade » rentrant s’une ballade en montagne raconte son histoire — bizarre, bizarre.. hallucinations ? – Ndr]

Avinash Aujayeb, qui est médecin, évalua ses fonctions vitales. Tout semblait normal : il n’était pas déshydraté et n’avait pas le mal des montagnes. Pourtant la vaste étendue de glace continuait à se modifier sous ses yeux. Ce n’est que lorsqu’il rejoignit l’un de ses compagnons de trek qu’il réussit à se convaincre qu’il n’était pas mort.

Des hallucinations dans un esprit sain
Les recherches menées ces dernières années ont montré que les hallucinations sont bien plus que le symptôme bizarre d’une maladie mentale ou l’effet de substances psychotropes. Leur apparition dans des esprits sains a permis de mieux comprendre comment le cerveau s’y prend pour créer un monde qui n’existe pas. Le plus surprenant, peut-être, est leur rôle dans notre perception du monde réel. Les scientifiques qui étudient le fonctionnement du cerveau commencent même à se demander si les hallucinations ne constituent pas l’étoffe de notre réalité…

http://www.courrierinternational.com/article/neurosciences-hallucinations-comment-notre-cerveau-invente-la-realite-qui-nous-entoure

Ce sujet constitue des chapitres de « Lucifer » de Howard Bloom, concernant la « cognitivité », cognition.
Par exemple : il m’arrive de rêver de personnages inexistants, la dame est vêtue d’une robe blanche, fleurie de bleu. Je n’ai bien sûr, JAMAIS vu cette femme. Mon cerveau fabrique bien cette vérité passagère.
De là à ce que le mécanisme ne tache d’huile avec la réalité.
De là les questions qu’on peut se poser sur la cognition elle même.

oeil2

Une petite illustration :

quand le nerf optique arrive derrière l’oeil, il dessine un trou, un entonnoir (papille – en rouge) qui n’est pas couvert de cônes ni bâtonnets.. on devrait donc ne pas voir selon un « trou » noir mais il n’en est rien.. notre cerveau fait très bien les choses, même quand il invente le contenu de ce trou.
Idem pour les oiseaux qui ne sont bien sûr, pas gênés de leurs yeux opposés l’un à l’autre !

Suit une petite introduction vue sous l’angle restreint à la vue et l’ouïe..

http://www.aliquote.org/cours/2005_iut/TP-IV-2.pdf

ne traitant pas de ce que « fabrique » notre cerveau.
Là, en anglais – une feuille traitant de comment notre cerveau interprète (1995) :

http://www.o4sr.org/publications/pf_v2n1/Memory.htm

Ici, une feuille traitant du vif du sujet :

Réalité, cognition et neurosciences. Marie-Noëlle Metz-Lutz
PAR MARIE-ANNE PAVEAU · PUBLICATION 26/11/2010 · MIS À JOUR 26/11/2010

L’invitée de novembre de REALISTA est Marie-Noëlle Metz-Lutz, chercheuse en neuropsychologie cognitive. Elle expose la conception de la réalité mise en œuvre dans son travail de chercheuse.

Selon le dictionnaire, le mot “réalité” désigne ce qui existe effectivement et donc ce qui est observable et, par conséquent, extérieur à la pensée et à l’imagination. Pour le psychologue, la réalité est ce qui est livré aux sens c’est-à-dire ce que nous percevons « naturellement » à travers nos sens. Cette conception pose aussitôt la question du rôle de l’expérience que nous avons de la réalité. En effet, une même réalité est perçue différemment par l’entendant, le voyant, le sourd et l’aveugle, ce qui renvoie à la condition de l’expérience vécue, mais aussi au sujet et à son histoire.

Pour le chercheur en neurosciences cognitives qui s’intéresse aux fonctions de l’esprit humain et particulièrement aux relations entre le fonctionnement cérébral et l’activité mentale, la notion de réalité renvoie dans le même temps à la représentation mentale construite à partir de l’expérience perceptive et à l’état du système nerveux qui lui est associé…

https://realista.hypotheses.org/320

Cette feuille me semble avoir un défaut, c’est le choix de la comparaison avec le théâtre mais en y réfléchissant, le parallèle entre objectivité et « théâtre » est tout à fait judicieux puisque ce qu’on voit, percevons autour de nous à tout, justement du théâtre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s