Au fait ~~

je suis Bashar al Assad

Auteur : Jean-Frédéric Poisson
Editeur : Rocher
Nombre de pages : 160

« Mon seul mérite aura consisté dans le fait de me rendre sur place », confie l’auteur. Personne, dans le landerneau politique français, ne pourra en effet lui ravir ce courage. Bien avant de se porter candidat à la primaire de la droite, Jean-Frédéric Poisson s’est rapproché du Proche-Orient. Au sens strict du terme : le Liban, l’Irak, la Syrie, etc. Il a voulu « parler des réfugiés, des minorités, mais pas par ouï-dire ». Loin des articles savants et des larmes de crocodiles. Allant au bout de sa logique, le président du Parti chrétien-démocrate s’est, par exemple, entretenu avec le vice-grand imam d’Al-Azhar au Caire. Il a rencontré Bachar el-Assad à plusieurs reprises. Compromission ? Non, volonté de comprendre.

L’auteur montre avec brio combien la crise régionale est révélatrice des errances de la politique étrangère de la France. Convaincu que cette intuition vaut encore aujourd’hui, il exhume une citation du parlementaire Paul Deschanel : « Le jour où nous ferions fi de nos intérêts moraux, nous perdrions, avec nos titres de noblesse, l’intelligence des conditions de notre grande existence dans le monde. » Autrement dit, la grandeur de la France passe par le Proche-Orient. Et vice versa.

http://www.famillechretienne.fr/livres/sciences-humaines/politique/notre-sang-vaut-moins-cher-que-leur-petrole-la-france-a-l-epreuve-du-proche-orient-198429

Faucon li, faut qu’on lit !!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s